lundi 19 octobre 2015

Chèque solidarité APA59



Le chèque solidarité APA59 est un moyen de paiement alloué par le Département Nord pour régler les prestations d'aide au maintien à domicile des personnes de 60 ans et plus et percevant l'APA (Allocation Personnalisée d'Autonomie). Chaque chèque est nominatif et sécurisé et correspond à la prise en charge financière du département pour une ou plusieurs heures de prestation à domicile.

Plus de renseignements sur le fonctionnement des chèques solidarité APA 59 : TEL 01 74 31 92 59
Informations sur l'APA : Département Nord, Direction des personnes âgées et des personnes handicapées, 51 rue G Delory, 59047 Lille Cedex. TEL 03 59 73 54 65

0 commentaires:

Baisse des subventions




"Les baisses de subventions ne sont pas une sanction, mais le reflet du budget disponible."
Olivier HENNO
Vice-président du conseil départemental du Nord
Extrait de la réunion de la commission permanente du 6 juillet 2015

Réaction de Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord :
"Nous demandons un effort raisonnable à tous. Les finances du Département sont dans une situation critique et l'exécutif se voit contraint à des choix difficiles."

0 commentaires:

Collèges : des travaux qu'il faudra lisser



Lors de la conférence de presse du 2 septembre dernier, Jean-René Lecerf est intervenu sur :

* le plan d'économie,

* les collèges,

le RSA.

Ci-dessous, l'extrait concernant les collèges.

 

Vous trouverez le compte-rendu complet sur :

 

https://lenord.fr/jcms/prd2_334982/mettre-le-paquet-sur-le-retour-a-l-emploi#travaux

 

 

Collèges : des travaux qu'il faudra "lisser"


Au regard de la situation financière du Département, le calendrier de reconstruction des collèges annoncé par l'exécutif précédent n'a pas été validé par la majorité actuelle.
Les élus départementaux se rendront en septembre et octobre dans les collèges dont l'état est jugé préoccupant. Sur la base de cet état des lieux sera fixé, en fin d'année, un calendrier d'investissement (constructions, réhabilitations, fusions) pour la durée du mandat.
Nous serons obligés de lisser dans le temps certains investissements et sans doute de renoncer à d'autres. Deux critères principaux guideront nos choix : premièrement, la sécurité, deuxièmement, les conditions de travail des élèves et des personnels.

Jean-René Lecerf a pris l'exemple du collège Robert-Schuman à Halluin :
Ce collège a besoin de travaux. Tout est prévu, le concours d'architecture a eu lieu, techniquement, les travaux pourraient démarrer demain matin s'il n'était pas nécessaire de modifier le plan local d'urbanisme, ce qui suppose une enquête publique… Les délais légaux font que même si le Département en avait les moyens aujourd'hui, ces travaux ne pourraient pas démarrer avant la fin de l'année 2017.
Autre exemple, dans l'arrondissement de Dunkerque cette fois, la fusion envisagée des collèges de Crochte et de Bergues :
Cette fusion ne se fera pas. On voulait fermer un collège, celui de Crochte, qui est en bon état et qui donne toute satisfaction !

0 commentaires:

Blogger Template by Clairvo